Sergio Martinez, le Bon, la Brute et le Truand

Publié: 15 septembre 2012 par Nicolas Zeisler dans Articles
Tags:, , , , , , , ,

Crédits : Bad Left Hook

1 soirée, 2 combats, 3 Mexicains, 1 Argentin. Sergio Martinez, le Bon, la Brute et le Truand.

Le "caracara" cher à la mythologie aztèque plane sur l’horizon de Sergio Martinez (49 victoires dont 28 K-O, 2 défaites et 2 nuls). L’Argentin défie ce soir Julio Cesar Chavez Jr (46 victoires dont 32 K-O, 1 nul) sur le ring du Thomas & Mack Center de Las Vegas. En cas de victoire, il est fort probable qu’il retrouve le vainqueur du choc opposant au même moment et à quelques pâtés de casinos, le jeune prodige mexicain Saul Canelo Alvarez (40 victoires dont 29 K-O, 1 nul) à son compatriote Josesito Lopez (30 victoires dont 18 K-O, 4 défaites).

A 37 ans, Martinez est le plus expérimenté du lot. Tombeur de Kelly Pavlik et de Paul Williams, il pointe au quatrième rang du classement The Ring des meilleurs boxeurs toutes catégories confondues. Avec sa boxe peu académique tendance Nicolino Locche, il promet l’enfer à Julio Cesar Chavez Jr dit le Bon.

.

Le Bon parce que l’animal est de bonne composition. Poussé à l’ombre du plus grand champion mexicain de tous les temps, le petit Julio se lance chez les professionnels sans avoir disputé le moindre combat amateur. Longiligne, il mime maladroitement la boxe de sacrifice du paternel. Improbable, tout comme la liste de ses aventures extra-sportives : problèmes de poids, poil dans la main, alcool au volant et stéroïdes dans les urines. Mais voilà, depuis que Freddie Roach est passé par là, plus personne ne rit du fils à papa.

.

Plus personne sauf peut-être Saul Canelo Alvarez. Une Brute à l’ancienne, qui chiffre à 70% de combats conclus avant la limite. A 22 ans l’homme le plus roux de l’État de Jalisco s’est déjà fait les dents sur une belle brochette de champions sur le retour tels que Carlos Baldomir ou Shane Mosley.

.

Ce soir, c’est Josesito Lopez qui se le coltine. Le Truand de service, un vrai braqueur. En juin dernier, Victor Ortiz s’est fait dévaliser la mâchoire et le titre de champion WBC des poids welters. Monté de catégorie pour faire gonfler la bourse, Josesito se verrait bien repartir avec l’invincibilité et la ceinture d’Alvarez.

.

nicolas@zeisler.fr

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s